Ma question ces jours-ci… Est-ce que je deviens mère à la maison? Comment on peut faire ce choix? Sur quoi on se base? Quels sont les avantages et les désavantages? Bref, j’arrête de me comparer, car ça donne absolument rien!

Je cherche en vain la réponse et tout ce que je trouve c’est des :  » Mère à la maison? T’es sérieuse? Tu sortiras plus, tu ne seras jamais valorisée et tu vas te tourner les pouces! » ou bien « Tu veux vraiment retourner travailler avec quatre enfants? Voyons! Tu les aimes pour vrai? Tu ne les verras plus! Franchement, faire passer son boulot avant sa famille! ». Bref, personne te fais réellement réfléchir à ton problème… Ils en rajoutent!

Comment faire ce choix sans le regretter? Ça fait des mois et des mois que j’y pense! Rester à la maison avec les quatre princesses? Rester à la maison avec les deux dernières? Faire un retour progressif au boulot le temps que les deux premières entre à l’école? Où je mets ma petite entreprise là-dedans?! Et surtout…

 

C’est quoi la meilleure option pour ma famille?

 

J’admire les mères qui ont fait le grand saut, celles qui ont choisi d’abandonner leur travail si cher à leurs yeux pour se consacrer uniquement à leur famille. J’avais choisi d’être infirmière auxiliaire en pédiatrie, j’ai eu cette chance et ce cadeau du ciel pour travailler avec des petits bébés en bas de 3 ans. Chaque jour était différent, on les berce, on les cajole et on les fait pleurer, mais c’est bien pour qu’ils se rapprochent de leur maison un peu plus à chaque jour. Avec leurs sourires et leurs tendresses malgré les traitements, ils nous faisaient aussi pleurer de chagrin, car on rapporte toujours un petit quelque chose à la maison. Pour moi, c’était un travail TEMPS PLEIN, une vraie vocation. Alors comment distribuer toute cette énergie à travers mon travail, ma petite entreprise et ma famille? Suis-je vraiment une « Supermaman » ?

En plus des sentiments mélangés, l’angoisse se met de la partie avec l’argent :  » hey! Salut! C’est la paye fixe aux deux semaines qui te dit bye bye! ». Est-ce que je vais y arriver? Moins d’argent pour l’épicerie, les vêtements et on oublie les sorties. J’en fais déjà de l’insomnie!

Où sont mes valeurs là-dedans? Je voudrais être cette femme qui est capable de tout accomplir! Celle qui garde la maison propre et qui fait à manger sainement, celle qui réussi au travail et qui est présente de corps et d’esprits pour ses enfants, celle qui réussit à voir ses amis, à se consacrer des sorties et à passer du temps seul à seul avec son chum. Je voudrais tant de choses, mais je vois bien qu’il est impossible de tout faire sans créer des déceptions.

Oui, des déceptions! Je me sens coupable de voir mes enfants seulement trois heures par jour, je me sens coupable de délaisser mes amis pour pouvoir dormir. Je me sens irresponsable d’offrir une soupe Lipton à mes enfants, car je manque d’énergie pour habiller trois enfants en bas de 3 ans pour aller faire l’épicerie. Ma vaisselle traîne depuis trois jours et mon lavage depuis cinq jours… Et je veux retourner travailler quarante heures semaines?

 

J’ai atteins ma limite. Je dois me l’avouer et l’accepter. Mes enfants sont si importants pour moi et j’ai le conjoint le plus merveilleux de la terre. Je veux que ma famille reste solide! J’ai choisi d’avoir quatre enfants, car ma toute première valeur est la famille. Je dois reprendre racine et faire un plan AVEC ma famille. J’arrête d’en mettre sur mes épaules, je délègue et ensemble, nous trouverons une solution, car dans notre famille, nous NE faisons qu’un.

 

Inscrivez-vous à l'infolettre!

Soyez les premiers informés des nouveautés, des promotions exclusives et bien plus!

Nous avons bien reçu votre demande. Veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien dans le courriel que nous venons de vous envoyer!