Un enfant, ça change une vie, un deuxième, ça la chamboule! Un troisième, tu es une cinglée et un quatrième… On n’en parlera pas!

D’après des gens sympathiques qui connaissent mieux la vie que moi, je fais ça pour l’argent, pour être lâche et devenir mère à la maison et pour combler un manque d’amour. Tu allaites encore ton enfant à 2 ans!? Il va virer « fif » ( parce que c’est évident que d’être homosexuel, c’est une maladie ). Tu donnes le biberon à ton bébé naissant, tu veux sa mort?! Tu n’auras aucun attachement à ton bébé. Tu commences par lui donner des céréales!? Voyons, il FAUT commencer par le poisson et la viande, ils le disent, eux là…

 

Parce que TOUT LE MONDE sait que d’être une mère à la maison, c’est de passer la journée en pyjamas, à boire du café, à partir 1 seul lavage et de regarder les enfants jouer tout seuls sans pleurer et se chamailler.

Parce que TOUT LE MONDE sait que d’être une mère qui travaille 40h semaine, c’est de fuir sa famille parce qu’on regrette nos enfants.

Parce que TOUT LE MONDE sait comment fonctionne et ce qui est le mieux pour TON bébé.

Parce que TOUT LE MONDE sait comment tu vas te sentir enceinte.

Parce que TOUT LE MONDE sait… Sauf toi…

Bref, moi je ne sais toujours pas! Je suis encore dans le néant, j’apprends encore à tous les jours de nouvelles choses et je fais encore des erreurs ( je suis rendue à 4 ça l’air ). Je n’ai jamais eu « la réalité » de TOUT LE MONDE et c’est bien ainsi.

Ce que je sais, c’est qu’il faut souvent faire la sourde oreille sur certains commentaires. J’ai une personnalité forte et j’ai confiance en moi par rapport à mes enfants et à la façon de les élever. J’ai mes valeurs et je les RESPECTE. Ce n’est pas le cas pour tout le monde et ça me peine…

Pourquoi faut-il rendre des gens encore plus anxieux dans une « simple » tâche que d’être une maman? Ce rôle devrait être une source de fierté! On aura toujours des questions sur la vie, alors pourquoi en rajouter quand c’est une « job » qui existe depuis la nuit des temps! Il n’y aura JAMAIS une bonne ou une meilleure réponse à nos questionnements. Et, on ne touche pas aux valeurs et aux croyances des autres, c’est personnel à chacun!

Vous êtes nouvellement maman et vous ne savez pas comment changer une couche? Vous êtes enceinte et vous paniquez? Votre enfant de 2 ans entre dans sa crise d’identité et vous ne savez plus quoi faire? Vous vous regardez dans le miroir et vous remarquez vos seins et votre peau de ventre qui pendent?

 

Vous êtes belles, vous êtes la meilleure des mamans et vous aimez vos enfants plus que tout au monde. Vous êtes sa source de bonheur. C’est tout ce qui compte.

 

Tout le monde se pose des questions, vous n’êtes pas seule! À toutes les mamans tristes, qui n’ont pas de soutien, je vous prends dans mes bras et je vous le dis, vous êtes les meilleures. Vous êtes la mère de votre enfant, vous l’avez porté et vous êtes 24h/24h avec lui. Vous savez ce qui est le meilleur pour lui. C’est tout à fait normal de perdre une confiance en soi, mais ne lâchez pas, vous serez toujours la superwoman à ses yeux.

 

Pensez à vous!

 

Si vous n’avez pas papa pour vous soutenir, trouvez de l’aide. Ça peut être tout simplement une amie qui vient vous voir une journée et qui vous permet de garder un œil sur bébé pendant que vous relaxer dans un bon bain chaud avec un café. Vous êtes à bout du rouleau? Il ne faut pas avoir peur d’être une « faible » qui n’ait pas capable de faire sa « job » de maman, car NON, CE N’EST PAS UNE QUESTION DE FAIBLESSE, mais bien d’épuisement autant de son corps que de son mental. On n’a pas le contrôle là-dessus! C’est extrêmement difficile, mais prenez votre courage à deux mains et demandez de l’aide. Dites-vous que ce n’est pas seulement pour vous, mais bien pour bébé aussi.

 

Il y a les CLSC, la maison de la famille de votre région, la ligne parent , première ressource et j’en passe sûrement!

 

C’est facile de dire ça quand on ne se retrouve pas dans cette situation. Alors, je parle à vous, chers membres de la famille, amis ou collègues de travail. OUVREZ l’oreille à cette personne qui tente de vous faire part de sa détresse. N’essayez pas de lui trouver LA solution, ni ce que vous feriez à sa place, ni de la juger, mais bien de l’amener à ce qu’elle voudrait faire, ce dont ELLE se sent à l’aise d’accomplir. Offrez-lui tous les choix possibles sans les lui IMPOSER.

 

Peut importe la décision qu’elle prendra, ce sera la meilleure, car elle n’aura probablement pas le même parcours de vie que vous.

 

 

Maman, laisse faire papa!

 

Papa n’était peut-être pas au courant qu’il allait retourner à la maison avec une « nouvelle » conjointe. Qu’elle allait lui crier après pour des raisons stupides, qu’elle allait pleurer à cause de l’annonce du petit chien à la télévision et qu’elle ne voudrait pas se détacher de bébé. Il faudra faire des efforts de chaque côté 🙂 Trouvez-vous un signe qui vous indiquera que c’est trop et que vous reprendrez une discussion quand l’atmosphère sera détendue. L’important est de vous parler et de vous excuser l’un envers l’autre.

 

Papa

Tu es le super héro de ton enfant. Tu peux être fier de tout ce que tu accompli! Il ne faut pas avoir peur de prendre les devants, de faire des erreurs et de ne pas faire comme maman! Vous n’êtes pas maman, vous êtes papa. Votre manière de mettre une couche ou d’habiller bébé sera différente, mais toute aussi valable que la sienne! Je comprends qu’il est parfois difficile de s’imposer avec maman hormonale, mais prenez les devants et discutez. Prenez du temps seul avec bébé lorsque maman prend une marche, car il est important pour les deux de savoir faire confiance à son amoureux/amoureuse.

 

 

Je suis la maman qui vit dans un monde de licornes et de cacas papillons qui espère qu’un jour, toutes les mamans pourront se soutenir et arrêter de se critiquer. Qu’une maman qui donne le biberon et une autre qui allaite se sourient et s’admirent. Qu’une maman aux couches lavables ne dévisage pas une aux couches jetables et vice-versa. Qu’un enfant ait 2 mamans ou 2 papas, que tout le monde soit au courant qu’il a autant d’amour que n’importe quel autre enfant. Qu’une maman qui a accouché sans épidurale, avec épidurale ou en césarienne, soit fière, car elle a donné naissance peu importe la manière!

 

Inscrivez-vous à l'infolettre!

Soyez les premiers informés des nouveautés, des promotions exclusives et bien plus!

Nous avons bien reçu votre demande. Veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien dans le courriel que nous venons de vous envoyer!

%d blogueurs aiment cette page :