Avec le mois de janvier 2018 qui a su nous faire vivre TOUTES les températures possibles, j’ai été réticente à me sortir le bout du nez. C’est aussi toujours la crise avec ma « terrible two » et avec Édith la bibitte, si ça ne bouge pas… Bien « watch out » tes tympans.En plus de manquer de vitamine D, j’ai l’impression que mon manque de sommeil m’a finalement rattrapé. Mon cerveau est parti sur le pouce je ne sais pas où, donc si vous le voyez, faites lui signe de revenir, j’ai une tribu à gérer!

 

Quand tu as de la difficulté à faire des phrases sur le sens ( sujet, verbe, complément), que d’avoir une conversation de plus de deux minutes t’étourdit, que tu te fais attaquer par les cadres de porte parce que tu as mal évalué leurs distances et que ton cœur te sort de la poitrine, car tu pensais avoir perdu tes enfants, mais dans le fond ils sont juste bien tranquilles devant la télévision… Je me pose LA question existentiel ; suis-je normale?

 

 

Sérieux, mon café est assurément décaféiné!

 

 

Édith se couche vers 23:00 et se réveille entre deux et quatre fois avant 7:00 du matin. Faites le calcul comme vous voulez, mais je crois que je manque de sommeil. J’essaie du mieux que je peux de faire le ménage, le lavage, la satanée vaisselle ( ma pire ennemie ), d’avoir le sourire d’étampé dans le visage et de satisfaire tout le monde. Trop c’est comme pas assez! Avec mon cerveau bouillie, rien n’avance, alors pourquoi je m’entête encore à essayer de TOUT FAIRE!

 

#égoïste #jepenseàmoi

 

Oui, je fais ça moi! Ma nouvelle pensée; si ton amie vient te voir pour juger ton ménage: CIAO BYE! Ma maison n’est pas sale, y’a seulement quatre trolls qui étendent des jouets/nourritures/papiers/crayons partout à la minute que je les ramasse! Moi, je le sais ce qui s’est passé dans ma journée, alors je tourne ça en positif, j’en ris et je me dis que je suis NORMALE finalement.. Je vous le jure, c’est partout pareil 😉

  • Quand je vois un mouchoir qui traîne par terre, je sais que c’est Anne qui lave ses bébés, donc point positif : ma fille est heureuse… Et je lui donne une débarbouillette à la place.
  • Quand je vois la vaisselle qui s’est accumulée durant la journée, je me rappel que c’est parce qu’on a dessiné en avant midi et qu’en après-midi, durant la sieste j’ai préféré coudre, donc point positif : nous avons eu du plaisir et j’ai avancé dans mon travail!
  • Quand mon chum termine de travailler à 19h00 et que je n’ai jamais réussi à faire le souper, on mange des toasts et des céréales, donc point positif : pas de chialage à table.
  • Et quand je vois vraiment pas le bout du tunnel, je me fais une liste de tâches à faire, mais comme objectif d’en terminer seulement une par jour. Tranquillement, mais surement!

 

Finalement, mon café est bien caféiné et mon cerveau est bel et bien en place. je dois me rendre à l’évidence, Avoir quatre enfants, c’est d’être fatigué en permanence! Un jour, peut-être que ça changera… ou pas;)

 

 

 

Inscrivez-vous à l'infolettre!

Soyez les premiers informés des nouveautés, des promotions exclusives et bien plus!

Nous avons bien reçu votre demande. Veuillez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien dans le courriel que nous venons de vous envoyer!

%d blogueurs aiment cette page :